C’est toujours un réel plaisir pour les passionnés du département des jeux de vous faire découvrir régulièrement de nouveaux univers de produits. Cette semaine, nous célébrons l’arrivée des produits Infinity, un jeu de miniature édité par la société espagnole Corvus Beli. Dans cet article, vous aurez l’occasion de vous familiariser avec tout ce qui rend le système et l’univers d’Infinity intéressants.

Qu’est-ce qu’Infinity?

La première et la meilleure de toutes les questions! Édité pour la première fois en 2005, Infinity est un système de jeu tactique avec des allures de cyberpunk. Se jouant à une échelle de 28mm avec des figurines métalliques, l’esthétique du jeu est en partie inspirée par les univers du mangaka Masamune Shirow (Ghost in the Shell, Appleseed).

Un « hacker »

Dans une partie standard d’Infinity (environ 1 heure), chaque joueur contrôle une escouade de figurines (300 points, avec une moyenne de 25-40 points/unité) qui agissent ensemble pour atteindre des objectifs prédéfinis et empêcher l’adversaire de faire de même. Une partie d’Infinity est toujours jouée avec un scénario en tête (pirater un terminal. L’élimination pure et simple n’est jamais l’objectif central de la partie.

Pour les passionnés des « wargames« , Infinity est un cousin éloigné des Warhammer et Warmachine/Hordes de ce monde. Dans Infinity comme dans ces jeux, on mesure les distances à l’aide de « template » et on résout les conflits (attaque, esquive, armure, etc.) à l’aide de jet de dés. Chaque unité peut avoir plusieurs configurations et toutes les unités ont une valeur en points. Cependant, les ressemblances s’arrêtent bien ici! Infinity possède plusieurs aspects qui lui permettent de se démarquer dans le monde des jeux de figurines. Voici un résumé des principaux attraits du système de jeu.

  • Les règles
    Contrairement à la plupart des jeux de figurines disponibles sur le marché, l’intégralité (pour vrai) du système de jeu est disponible gratuitement sur le site de Corvus Beli. Les règles officielles d’Infinity sont disponibles en français, en anglais et en allemand.
  • L’aspect tactique et l’importance du terrain
    Contrairement aux systèmes comme Warmachine ou Warhammer, Infinity est principalement un jeu de tactique (skirmish) où la victoire découle d’une utilisation astucieuse et efficace des couvertures et des lignes de tir. Tandis qu’une partie de Warhammer est semblable à une énorme bataille épique entre deux armées, une partie d’Infinity ressemblera plus à une scène d’infiltration d’une équipe des opérations spéciales. Si un joueur de Warhammer ou de Warmachine prépare minutieusement la composition de son armée, le joueur d’Infinity compose une équipe de spécialistes. En moyenne, une équipe sera composée de 8 à 13 modèles.
  • Le système « ARO »
    Voilà l’élément qui rend Infinity particulièrement unique parmi les jeux de figurines. Malgré sa simplicité, le système ARO (Automatic Response Order) est une des caractéristiques les plus marquantes du jeu. Pour faire simple, à chaque fois que votre adversaire (le joueur actif dont c’est le tour) effectue une action en jeu, vous avez l’occasion d’y répondre immédiatement. C’est d’ailleurs ce système qui a inspiré le slogan de Corvus Belli: « It’s always your turn » (c’est toujours votre tour). Grâce à ce système, chaque joueur est constamment engagé dans la partie. D’ailleurs, le système de jeu considère que les deux joueurs sont toujours en train de jouer. Il y a le joueur actif (dont c’est le tour) et le joueur réactif (qui réagit aux actions de l’autre joueur).

L’univers en bref
Nous nous retrouvons cent soixante-quinze ans dans le futur. L’humanité a réussi à repousser son inévitable autodestruction. Depuis plusieurs décennies déjà, les différentes factions de l’humanité ont colonisé des systèmes lointains pour y exploiter le sol, piller les ressources et étendre leur pouvoir.  D’énormes vaisseaux commerciaux, à la solde de corporations internationale, traversent les routes du réseau de routes hyperspaciales: les « Circulars« . Au cœur de ces étoiles règne une compétition féroce pour les différents systèmes et leurs ressources. C’est le temps des soldats et l’âge d’or pour les êtres assoiffés de conflits et d’action. Ferez-vous partie de cet univers?

Ok, ça l’air très cool! Comment je peux commencer à jouer?
Comme Infinity est un jeu axé principalement sur l’aspect « skirmish » des Wargames traditionnels, il faut très peu de modèles pour être en mesure de jouer une partie engageante. La manière la plus simple de commencer est de se procurer le Starter Set d’une des huit factions du jeu (pour en apprendre plus sur les factions d’Infinity, consulter cet article). Pour demeurer attrayant auprès des nouveaux joueurs, Corvus Beli a fait particulièrement attention pour que tous les Starter demeurent viables et intéressants, même pour les vétérans. Ainsi, il est impossible de se tromper en achetant un des huit Starter. Chacun des ces ensembles de départ comprend 6 figurines variées.

Si vous désirez vous lancer dans l’aventure avec un autre joueur, il existe également l’ensemble de départ « Operation Icestorm ». Cette boîte avantageuse contient 14 modèles (dont deux sont exclusifs à cette boîte) appartenant à deux factions populaires (PanOceania et Nomads), des décors cartonnés (4 bâtiments et 6 conteneurs), un « gaming mat », 6 D20 (3 par faction), des marqueurs cartonnés, des gabarits, un mètre et bien évidemment un livret de règles de 64 pages pleine couleur.

Demeurez à l’affût et manifestez votre intérêt! Le département des jeux de société prévoit suivre de près l’intérêt des passionnés de Québec pour Infinity. Nous prévoyons organiser plusieurs rendez-vous amicaux durant l’été afin de faire découvrir le jeu, ses règles et ses modèles!

Liens rapides et outils utiles
Le site web officiel d’Infinity
Le « list-builder » d’Infinity

Posted in Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s