Lastman est un projet innovant conçu d’emblée pour déborder du cadre de la seule bande dessinée (par le jeu vidéo et la série télévisée, notamment), c’est le produit d’un travail collectif dans lequel les auteurs n’ont pas souhaité préciser qui fait quoi. Organisés en studio et nourris d’une riche culture de gameplayers, Vivès, Balak et Sanlaville font vivre Lastman à toute allure, avec un sens aigu de la narration et du spectacle. En voici un aperçu :

Adrian Velba, 12 ans, est heureux. Après avoir travaillé dur toute l’année dans l’école de combat de Maître Jansen, il va enfin pouvoir participer, au grand tournoi annuel parrainé par le roi Virgil et la reine Efira. Hélas, à quelques heures de la clôture des candidatures, son partenaire fait défection, malade. Le coup est terrible pour Adrian, car il faut être deux pour s’inscrire au tournoi. Échec sans appel ? Non, car in extremis surgit un grand gaillard que personne n’a jamais vu en ville, Richard Aldana. Aldana propose à Adrian une alliance pour combattre ensemble. Pleine de méfiance, la mère d’Adrian, donne son accord du bout des lèvres…
Et Lastman est de retour après finalement presque 1 an pour un septième tome, qui ouvre le deuxième cycle, et il est excellent ! La fin du cycle premier était énorme et laisse en suspens plusieurs questions :

Qu’arrivera-t-il a Richard ?
Qu’adviendra-t-il d’Adrian, seul et désemparé après la tragédie qu’il a vécue ?
Et pourquoi ? Pourquoi le roi est-il devenu fou ? Pourquoi tant de haine envers Marianne ?

Voyez ce Lastman comme un début de la deuxième saison, alors que s’amorce le cycle second :
On lance les bases du nouvel arc d’histoire en douceur. On comprend la volonté d’un effet crescendo que les auteurs de la série veulent instaurer, à l’instar du premier tome de la série.

Nouveaux personnages, nouvelles technologies, nouveaux lieux et surtout nouveaux buts !

10 ans sont écoulés depuis la mort de Marianne et la disparition d’Adrian. La vallée des rois, jusqu’alors paisible, a basculé dans une période sombre… Le Roi, toujours plus inquiet de maintenir les étrangers au-delà de la frontière d’Ether et Elorna de son côté est devenue une jolie jeune femme et a intégré la Garde Royale tenue par son propre père… et Richard, enfermé dans les geôles du roi, s’en échappe avec l’aide d’alliés pour le moins… surprenants!

La seule déception, c’est qu’on le dévore trop vite par rapport a la vitesse de parution des volumes et qu’on se langui de lire la suite !

Alan Herrera

Bonne lecture !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s