« La loi du plus fort l’emporte toujours. »

 

Au premier coup d’œil, Darwin’s Game me semblait être un manga très gore et sérieux, différent de ce que j’avais l’habitude de lire. En fait, il est mon premier Seinen lu à ce jour. Enfin, avide de lecture à me mettre sous la dent, je me suis finalement rabattue sur cette série qui compte 6 tomes traduits en français et édités par Ki-oon, mais dont l’auteur a déjà fait parlé de lui avec la série des King’s Game. Découvrez un univers où les jeux pour téléphones intelligents n’ont rien d’inoffensifs !

Résumé

Kaname Sudo est un lycéen, tout ce qu’il existe de plus commun sur le marché, qui voit le cours de sa vie lui échapper du jour au lendemain suite à une mystérieuse invitation à un jeu pour téléphone portable. Ignorant de ce qui l’attend, il se retrouve bien vite embarqué dans une aventure où la loi du plus fort fait rage. Il apprendra à ses dépens la véritable nature de cette curieuse application : entre meurtres sanguinaires, alliances passagères et combats acharnés, la volonté de vivre est ce qui guide le joueur à travers les différentes épreuves du Darwin’s Game. Ce jeu finira-t-il un jour ou sont-ils condamnés à surveiller leurs arrières jusqu’à leur dernier souffle ?

 

Scénario

La série Darwin’s Game m’a tout de suite fasciné par son style peu commun. C’est une situation qui pourrait arriver à n’importe qui puisque ça se passe dans le monde réel, mais les éléments fantastiques viennent ajouter une tout autre dimension à l’histoire. Les tomes regorgent de petits détails subtils qui poussent le lecteur à se questionner sur la vraie nature du jeu. L’aspect policier nous fait en quelque sorte jouer au détective avec les personnages attachants et diversifiés. L’attrait technologique peut vraiment capter le lecteur, après tout, c’est la réalité d’aujourd’hui. Les personnages ont tous des buts très divergents : Kaname cherche à survivre, les ambitions de Shuka restent inconnues à ce jour, Banda-Boy y jouait pour l’argent, One ressent beaucoup de plaisir à torturer les gens, etc. Enfin, leurs motivations vont peut-être devenir toutes autres suivant l’avancée de leur parcours dans le jeu. Bref, c’est une histoire passionnante dont je suis impatiente de suivre l’évolution, particulièrement au niveau des personnages. Pour les adorateurs de Shojos, une amourette semble voir le jour sous les couches de sinistre du récit, suivons cette progression avec précaution…

Design

Un petit clin d’œil spécial au style des dessins que je trouve époustouflants par leur réalisme et par l’ambiance qui s’en dégage. En effet, le souci du détail semble être une priorité de Yuki Takahata. Les personnages ont toujours un style de manga, mais il en transparaît un côté très mature et sombre. Les décors sont également bien travaillés pour créer une ambiance obscure et lourde quand il le faut. Cette série laisse particulièrement deviner son côté policier et mystérieux par les ombres, sans que ça n’en devienne omniprésent ou alarmant pour le lecteur. En tout cas, regardez par vous-même la qualité des images, vous comprendrez mieux le fond de ma pensée.

Je conseille cette série à des lecteurs se situant dans la vingtaine (ou plus âgé aussi), filles comme garçons. Je sais que les Seinens sont habituellement réservés aux jeunes hommes, mais il n’empêche que je trouve que les personnages féminins sont tellement attachants que l’on ne peut que s’identifier à elles. Aussi, si vous avez un penchant pour la technologie ou les récits policiers, vous pourriez vous laisser conquirent par cette histoire. Pour ma part, j’attends avec impatience la suite. Si vous avez-vous aussi adoré cette série, faites part de votre expérience en commentaire.

 

Une réaction

  1. L’auteur de la série des King’s Game n’a aucun lien avec cette série. Flipflops est un duo de mangakas nommés Ginko et Yuki Takahata alors que King’s Game est écrit par Nobuaki Kanazawa ayant au dessin différents artistes selon la saison de King’s Game.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s