Joueurs : 1 à 4 joueurs
Durée : 120 minutes
Âge : 14 ans et plus
Éditeur : Filosofia

Vous et vos amis sortez tout droit d’un terrible accident en mer, vous voilà donc naufragés sur l’île maudite. Ne fêtez pas trop tôt votre survie, les problèmes ne font que commencer…Découvrez le jeu Robinson Crusoé – Aventure sur l’île maudite !

Principe du jeu

Tirant son nom du célèbre naufragé, ce jeu coopératif d’Ignacy Trzewiczek réussit inévitablement à vous faire croire que vos jours sont comptés. La plus subtile des décisions que vous prendrez sera en effet décisive pour votre survie. Vous devrez sélectionner l’un des six scénarios proposés dans la boîte de base, mais ne vous en faites pas, vous pourrez refaire le même plus d’une fois, de toute façon, vous allez l’échouer. Une extension disponible en anglais seulement, en date du 19 avril 2015, du nom de Voyage of the Beagle ajoute également d’autres scénarios. De plus, avec un peu d’imagination, le jeu offre suffisamment de possibilités pour créer vos propres missions. Les buts sont simples, survive et remplir l’objectif. Vous avez bien lu, deux enjeux se confrontent tout au long de l’aventure, mais leur réussite conjointe est un défi de taille!

Règles du jeu

Chaque joueur commence par se choisir un personnage parmi les quatre qui sont proposés, doublés par l’option homme/femme. Le scénario sélectionné précise également quelques détails de mise en place. Un tour de jeu se construit en 6 phases. La première est la lecture d’une ou plusieurs (souvent plusieurs!) cartes événements tous plus déroutantes les unes que les autres. Une fois lue, la carte qui détermine la fin de la phase propose un ultimatum. Vous devrez remplir une certaine mission d’ici deux tours, sinon une conséquence s’ajoutera à votre mésaventure.

Durant la seconde phase, on regarde à quel niveau se trouve le moral de l’équipe. Si tout va bien, vous aurez l’occasion à ce stade-ci de gagner des jetons de mérite, lesquels vous permettront de faire les actions propres à votre personnage.

À la troisième phase, vous devez déplacer les cartes missions conservées pour leur ultimatum d’une case vers la gauche. Si l’une d’entre elles quitte le plateau de jeu, vous devrez malheureusement subir la conséquence qui s’y rapporte.

La quatrième phase est sans doute la plus importante. C’est le moment d’assigner jusqu’à deux actions à chacun des personnages. Vous pouvez soit remplir une mission des cartes événements, soit chasser le gibier, explorer l’île maudite, cueillir des provisions, construire un campement décent, construire de l’équipement de survie, améliorer votre armement, vous reposer, encourager les troupes, etc. Lorsqu’on concentre tous nos efforts au même endroit, le succès de l’accomplissement est assuré…règle générale. Par contre, lorsqu’on tente d’accomplir davantage d’actions, le vent tourne il ne nous est pas souvent favorable!

La cinquième phase n’est pas de tout repos. Au contraire, la température se mêle à la partie et vient perturber vos plans. Vous devez brasser les dés de température et serez peut-être pris sous un orage, une tempête de neige, une pluie torrentielle ou, si vous êtes chanceux, un ciel nuageux.

Après une grosse journée comme celle-là, il est temps de se nourrir à la sixième phase. Si jamais vous ne pouvez pas le faire, les personnages n’ayant pas pu calmer leur faim perdront des points de vie. Ensuite arrive le moment de dormir, mais si vous le faites à la belle étoile, prenez garde aux dangers.

Fin de la partie

La partie se termine généralement par votre défaite, sinon c’est parce que vous aurez réussi à remplir l’objectif du scénario dans le temps imparti sans avoir perdu l’un des rescapés.

Critique du jeu

Robinson Crusoe est un des jeux coopératifs où le parti est férocement difficile à remporter, ce qui le rend si intéressant. Les sceptiques face à cette vision seront ravis d’apprendre que le jeu peut très facilement être modifié de façon à le rendre plus réalisable. Par contre, selon moi, un jeu coopératif dévoile toutes ses couleurs lorsqu’il prend le dessus sur l’équipe de joueurs.

• Je suis un très grand fan de ce genre d’univers et à mon humble avis, Robinson Crusoe est le jeu nous faisant le mieux ressentir la difficulté de survivre. J’aime beaucoup tous les jeux de pirates et de conquêtes maritimes, mais je vous invite fortement à jeter un œil à celui-ci où cette fois, notre équipage est anéanti et l’on doit tout faire pour survivre et regagner les mers.
• Un point négatif serait que la difficulté ne s’adapte pas très bien selon le nombre de joueurs. Une partie à trois ou quatre joueurs est selon moi beaucoup plus intéressante qu’une partie solo.
• Il ne faut pas confondre imprévu et hasard. Bien que les deux soient présents dans le jeu, c’est le premier qui lui donne sa saveur. Dans un scénario où vous devez fuir un volcan en éruption, il serait dommage qu’un des naufragés attrape la gangrène ou qu’un autre soit pris au piège avec un tigre sauvage. Même si on entreprend le même scénario à plusieurs reprises, il est pratiquement impossible de prévoir ce qu’il va se produire durant l’aventure. Pour un jeu à scénario, Robinson Crusoe est l’un de ceux qui offrent la meilleure durée de vie.
• Les décisions prises à chaque instant auront un impact tôt ou tard dans la partie. En effet, si vous allez cueillir un certain type de plante, il est possible qu’un peu plus tard votre personnage commence à se sentir mal et vous découvrez finalement qu’il a été mordu par un insecte venimeux. Sur une note plus positive, explorer l’île davantage pourrait vous permettre de découvrir de très prestigieux trésors…ou pas!

En conclusion, la difficulté de ce jeu offre un défi très attirant que je vous conseille fortement d’essayer de relancer. Ce fut une superbe découverte pour moi et je tiens à redire une fois de plus que la faible quantité de scénarios ne pose aucun problème, d’autant plus qu’ils sont tous très originaux et diversifiés!

Yanick Thibeault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s