Critique du jeu : Léo le Dragon

Prix : 34,99 $
Éditeur : Iello

Voici l’histoire d’une bonne action qui se transforma en merveilleuse découverte. Tentant de trouver un jeu pour amuser mes nièces, je suis tombé sur cette grosse boite portant en lettres rouges : « Léo le Dragon ». Les règles semblaient simples : empiler des objets pour vous rendre au sommet le premier. Des gros objets en carton, un plateau en trois dimensions; tout semblait bien. C’est en testant le jeu que j’ai découvert toute sa beauté.

Le jeu offre 2 modes de jeu : un pour enfant, et un pour plus grands. Ils sont bâtis sur les mêmes bases : roulez un dé, obtenez une pièce, empilez. La version pour enfant offre aux plus jeunes la possibilité de choisir eux-mêmes la pièce désirée, tant que celle-ci est de la couleur roulée, tandis que la version pour plus grands permet à notre adversaire de choisir pour nous. Les pièces ne sont pas faites pour bien s’empiler, ce qui augmente la difficulté. Parfois, il y aura des éboulis, ce qui peux faire écrouler votre tour rapidement. Le premier chevalier à voir au-delà de la montagne (lire ici, à faire dépasser les yeux de son personnage) gagne la partie! C’est tout!

leoDéjà tenter de faire tenir un cercle sur un triangle? Vous avez réussi? Ajoutez maintenant un cheval à bascule, puis un perroquet. Et maintenant? Tout tient? Dommage, car voici une roche! Oh non, tout s’effondre! Ce jeu vous force à faire le choix entre la stabilité ou la rapidité, et ce n’est qu’en étant très imaginatif que vous réussirez à mélanger les deux pour obtenir la victoire. Parfois, il faut se lancer dans quelque chose de différent pour faire des découvertes.

Et ce fut une magnifique découverte! Les règles sont toutes simples, permettant à tous de jouer rapidement, les victoires sont glorieuses et les défaites sont tragiques. Ce qui se voulait un simple essai pour comprendre les règles s’est transformé en tournois entre adultes dans le temps des fêtes, et il s’agit désormais d’un classique pour débuter une soirée de jeu. On croit parfois que les jeux de dextérité sont pour enfants ou encore avec une durée de vie trop courte, mais je crois qu’il s’agit ici d’un petit trésor caché qui prouve que l’âge minimum d’un jeu n’a rien à voir avec l’âge maximum.

Faiblesses du jeu? Les tables instables et la malchance au dé peuvent faire que vous n’avez aucune chance, mais des joueurs avec un minimum de compréhension vous permettront de jouer malgré les 4 pierres que vous venez de recevoir, ou malgré que vous n’obtenez que des ronds à placer sur votre plateau. Est-ce que ça nuit au jeu? Je ne crois pas.

Je le recommande à tous ceux qui ont encore leur cœur d’enfant, ou à tous les enfants qui veulent un jeu différent du Serpents et Échelles.

François Boivin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s