Devenir seigneur d’une terre, cultiver des champs, exploiter des mines, construire une forteresse, développer une armée, tout ça en étant l’amant de la reine! Voilà ce que vous offre le jeu Feudality, et plus encore.

Éditeur : Z-MAN GAMES
Langue :  ANGLAIS

Feudality est un petit jeu très simple dont les règles tiennent dans 8 pages, descriptions complètes et images fréquentes incluses. Tous les joueurs ont un plateau représentant leur domaine, sur lequel ils devront installer de multiples structures, de la forêt à la distillerie, et bien sûr leur château. Le plateau de jeu est constitué de 64 cases, 8 par 8. C’est un jeu de gestion de ressources, mais la façon de récolter ces ressources est assez unique. Deux dés de 8 faces sont roulés, déterminant une position semblable à un coup du célèbre jeu « BattleShip ». Tous les joueurs peuvent obtenir les ressources d’une des cases adjacentes au jet de dés.

Les ressources (bois, pierre, or, métal, nourriture) sont très rares en début de partie puisqu’il est difficile de rouler correctement et donc d’obtenir de nouvelles ressources. Cependant vers la fin de la partie les ressources affluent tellement que le seul problème que l’on rencontre, c’est l’ordre dans lequel tout arrive. Heureusement pour nous, il nous est possible d’échanger 4 unités d’une ressource contre une seule de l’autre. Le tempo de la partie augmente donc de façon progressive, et si on n’arrive pas à suivre, la partie est perdue rapidement.

Feudality ne se prend pas réellement au sérieux. Les personnages sont loufoques, les options sont toutes aussi ridicules les unes que les autres (tel qu’avoir une liaison amoureuse avec le roi ou la reine, selon nos préférences). Les bandits ressemblent à des monstres de contes pour enfants et de multiples références aux prêtres alcooliques rendent le jeu très intéressant entre amis; certainement pas un jeu de stratégie pure.

Celui qui atteint 15 points le premier emporte la victoire. Au final, beaucoup de chance est impliquée: des armées furent mutilées à attaquer un château vide, des brigands ont fui devant un seul homme dans son fort et la reine est déclarée plus grande catin du royaume, mais tous les joueurs ont eu beaucoup de plaisir et deux petites heures ont passé.

« En résumé, un jeu à essayer entre amis ou en famille, mais ne vous attendez pas à Civilisation ou autre jeu du genre. Un bon 7/10. »

François Boivin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s