ConductorConductor (lit. chef d’orchestre) est un manga en 4 tomes (2 tomes en français chez les éditions Ki-oon) de Nokiya adapté de l’œuvre originale (un roman) de Manabu KAMINAGA. Nous y suivons l’histoire de quelques personnes différentes, mais nous comprendrons vite qu’elles sont toutes liées au fur et à mesure que l’intrigue avance. Une histoire assez macabre, mais qui semble diablement bien pensée, de momie sans tête retrouvée par la police et de rêves sur un mystérieux inconnu tenant un crane fait débuter le récit. Toute cette intrigue aura lieu, quant à elle, autour d’une certaine pièce musicale qui semble causer bien du grabuge.

Bref sous cette histoire aux allures du Fantôme de l’opéra se cache bien des mystères, car après ce premier tome on ne sait pas grand-choses de l’intrigue elle-même. Il semblerait que ce volume ne soit en effet qu’une grosse introduction pour ce qui va suivre, car vous sortirez de votre lecture avec plus de questions que de réponses. Mais quand même cette introduction en vaut le coup, car le final donnera bien envie de lire la suite. Pour ce qui est des personnages que nous suivons on peut dire qu’ils ont un certain charme. En passant de Naomi la flûtiste, qui semble souffrir d’amnésie à propos de son passé très mystérieux, et son psychanalyste un peu spécial (Qui a une allure de Satoshi Hiwatari version adulte pour ceux ayant lu Dn angel), par l’enquêteur chargé du cadavre et son assistant très enjoué, jusqu’aux autres membre du groupe et du chef d’orchestre. Avec toutes ces personnes, on en a assez pour rire, s’inquiéter et même assister à une petite histoire d’amour assez tendue. Malgré la parution qui peut sembler un peu lente pour un thriller, on sent bien que le meilleur reste à suivre pour le scénario.

Pour ce qui est des graphismes et de l’édition on a un standard de Ki-oon sous la main. Couverture carton plastifié et une très belle quatrième de couverture rouge et noir rappelant les rideaux de la scène.(Bah quoi? Je ne suis pas le seul à m’émerveiller devant une quatrième de couverture non?) Une page couleur en début de volume et un mot du dessinateur et du scénariste à la fin viennent s’ajouter à tout ça. En plus d’un postface relatant la lecture du roman par Nokiya et aussi un petit bonus pour le dessinateur lui-même à la toute fin on peut dire que le manga est bien rempli. Même si l’on a déjà vue un peu mieux chez Ki-oon, on appréciera ce tome qui est toutefois de meilleur qualité que ce que l’on peut voir ailleurs.

Pour les dessins en général c’est très bien. Les personnages sont charmants et bien proportionnés et les décors juste assez remplis. Bon il y a un peu d’arrières plans blanc, mais l’intrigue est prenante au point ou l’on peut oublier de regarder les dessins. Quelques entre chapitre avec un petit dessin viennent combler le tout (C’est mieux que les basiques « chapitre X » non?).

En fin de compte pour une série qui se présente en quatre tomes les amateurs de thrillers auront quelque chose à se mettre sous la dent pour les prochains mois. Même si le petit côté « psychique » du manga (rêve prémonitoire ?) pourraient en rebuter certains, l’histoire s’annonce comme un bon petit manga sans pour autant être un must. Je crois donc ne pas me tromper en disant que nous serons plusieurs à attendre le tome 2 qui s’annonce, quant à lui, beaucoup plus prenant. En espérant tout de même avoir quelques réponses dans celui-ci pour satisfaire notre curiosité! Bref a suivre…

 Scénario : 3.5/5
Originalité : 4/5
Dessins : 3/5
Qualité générale & présentation : 3.5/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s