Meuh, Alex, tu ne lis pas que du manga ? Bah non … Parce que Star Wars c’est Star Wars! Je vais vous présenter 3 séries qui sont liées entre-elles alors qu’elles se déroulent à plusieurs centaines d’années d’écart. Il s’agit de 3 excellentes séries dont une qui est probablement LA meilleure série de Star Wars publiée en Comics. Donc dans l’ordre, Star Wars : Knights of the Old Republic (Chevalier de l’Ancienne Republique), Star Wars: Vector et Star Wars: Legacy. Elle sont toutes publiées chez Dark Horse en anglais et chez Delcourt en français; on compte 8 tomes pour KOTOR, 3 pour Vector (2 en anglais) et 10 pour Legacy. Donc, en ordre chronologique, voici les Chevaliers de l’Ancienne République.

Star Wars: KOTOR se déroule 4000 ans avant l’Episode IV et met en scène l’apprenti jedi Zayne Carrick qui possède un lien particulier avec la Force. L’histoire se déroule sur la planète Taris, bien connue par ceux qui ont joué au jeu vidéo, qui est en plein conflit avec les Mandaloriens. Un groupe de maîtres Jedi est établit sur cette planète et ont une vision du futur, montrant un de leurs élèves qui provoquera une réaction en chaîne menant ultimement au retour des Siths. Les maîtres Jedi prendront alors la décision d’éliminer leurs élèves afin de faire taire toute menace du côté sombre de la Force. Zayne échappera à cette purge et ses maîtres lui feront porter le chapeau. Zayne s’enfuira dans la galaxie avec Gryff, un mafieux local, et deux rescapés des profondeur de Taris: Camper et Jarael. Ils s’embarqueront (parfois à reculons) dans toutes sortes de combines de Gryph, tenteront d’échapper aux chasseurs de prime et survivront tant bien que mal aux anciens maître de Zayne.

Ces aventures sont divertissantes car elles se déplacent beaucoup dans la galaxie; les décors et environnement changent constamment. Également, à partir de la moitié de la série, ceux qui ont joué au premier opus de la série de jeux vidéo remarqueront quelques références qui feront sourire: notamment des références à Malak et Revan. Le scénario est parfois un peu plus faible dans les périodes de transitions, mais cette faiblesse est compensée par un dévoilement « à la 6e sens » (vous savez le p’tit gars qui voit les morts).

L’art de cette série est inégale puisque plusieurs dessinateurs y ont touché, passant d’un style hyper travaillé à un style plus old school qui décevra peut-être les lecteurs, mais en général la qualité graphique est excellente. Une deuxième saison est prévue pour cette série. Si vous lisez cette série en anglais, il n’y a pas de 5e recueil: les histoires sont incluses dans le premier recueil de Star Wars: Vector.

Star Wars: Vector est une série courte qui sert de lien entre KOTOR et Legacy. La constante dans les 3 époques est l’artefact Sith le Talisman de Muur, un objet dôté du pouvoir de transformer les êtres vivants en Rakghouls, des créatures viles et dénouées de sans commun. Cet artefact est aussi hanté par un esprit Sith très puissant qui doit être contenu par son hôte. Tout d’abord Celeste Morne et Zayne Carrick se croisent sur une planète attaquée par les Madaloriens. Comme si ce n’était pas assez de problèmes, l’enjeu de cette attaque est de mettre la main sur le Talisman de Muur!  Avec Zayne dans les parages on sait tout de suite que rien ne se passera comme prévu et l’artefact sera perdu pendant 4000 ans pour être retrouvé par … Darth Vador! Il aboutira finalement dans les mains de Cade Skywalker.

Il s’agit donc de 3 histoires courtes sans trop de suite entre elles, mais le fait qu’elles soient reliées entre 3 univers est une bonne compensation. L’histoire d’introduction est peut-être la plus faible, cependant, la suite avec Darth Vador et la finale avec Cade valent amplement l’achat de la série. Au niveau des dessins, la première histoire est dans le style old school mentionné plus haut, mais les 2 autres sont impressionnants par leur précision et leur richesse.

Finalement, le meilleur pour la fin, Star Wars: Legacy ! Legacy se déroule après la chute de l’Empire,  après le reconstruction de l’Ordre Jedi, la Guerre des Yuuzhan Vong. Les Siths reviennent à la charge et s’emparent du pouvoir et font une nouvelle purge des Jedi. Dans une bataille perdue d’avance, Cade Skywalker, arrière petit fils de Luke, perdra son père, Kol Skywalker, et disparaîtra de la circulation pendant plusieurs années. Il fera sa vie en tant que chasseur de prime, à l’écart de la Force et de toute forme d’ordre. Bien entendu avec un nom comme Skywalker, impossible de se détacher de la Force si facilement! Lorsqu’il refera surface,  les Jedi qui se cachaient essaieront de le convaincre de se joindre à eux, mais les Siths seront aussi intéressés à avoir un Skywalker dans leurs rangs.

Côté scénario, difficile d’avoir mieux. Nous avons un conflit épique avec des Siths au pouvoir, mais une nouvelle attitude qui diffère de celle du Sith Unique (1 maître et 1 élève) qui cherchent à asseoir leur pouvoir par la peur, mais aussi avec la politique. Les Jedi, eux sont dispersés et sans pouvoirs face à l’avènement de cette puissance. Et au milieu de tout ça, Cade Skywalker, un être puissant dans la Force, mais sans allégeance et qui est incapable de s’assumer et d’accepter un rôle dans le conflit. Reniant sa destinée il croit être en contrôle de son avenir, mais les évènements qui se produiront autour de lui ne peuvent être niés. Jeux de pouvoir entre les Moffs impériaux, tension entre les force de la résistance de l’Empereur Roan Fel, l’Alliance galactique qui s’entredéchire, les Siths qui veulent affirmer leur pouvoir, les Jedi qui se questionnent continuellement sur leur rôle dans le conflit, bref l’Univers est dans un tumulte incroyable et c’est ce que nous présente John Ostrander avec la série Legacy.

Les dessins de cette série sont exceptionnels. On nous présente encore une fois des planètes exotiques, mais on met l’accent sur la végétation et cela produit des décors exceptionnels. Les combats de sabre-laser sont époustouflants: ils nous replonge presque dans l’ambiance des films. L’art de cette série est magnifique et constant, Jan Duursema et Dan Parson sont en charge des dessins pour la série en entier. Pour ceux qui lisent la série en français, Star Wars: Vector 3 s’insère entre le 5e et le 6e tome de Legacy et pour ceux qui la lisent en anglais,  Star Wars: Vector 2 remplace le 6e tome de Legacy.

Alexandre« Et voilà! Pour ceux qui veulent se lancer dans Star Wars, et qui veulent une expérience qui se rapprochent le plus de films, ce  sont mes 3 suggestions.  L’avantage des comics de Star Wars par rapport au romans, c’est qu’ils demandent moins de temps, et c’est parfait pour les gens comme moi qui ont pas mal d’autre lectures qui les attendent! »

Alexandre Lachance

One thought

  1. Peu à peu, j’ai commencé à m’acheter toute la collection de Star Wars. J’en ai déjà plus d’une vingtaine. J’achète une BD d’une série, une autre dans une autre. Je n’ai pas terminé Legacy ni KOTOR mais c’est vrai qu’elles sont excellentes! Il y a des bijoux dans toutes les séries d’ailleurs. N’hésitez pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s