Parue en 2000 au Japon puis 4 ans plus tard au Québec, la série Beck a fait l’objet de beaucoup d’éloges au fil du temps. Pourquoi faire une critique de cette série maintenant me direz-vous ? Bah. euh. Parce que … ? Je crois, en fait que c’est une série qui n’est pas nécessairement vendeur au premier coup d’œil, mais que si on lui en laisse la chance, elle nous surprendra. Voici ma critique de la série Beck publiée chez Delcourt/Akata.

Beck °02, avec le chien Beck à l'avant-plan

Yukio (appellé Koyuki) Tanaka, est un jeune garçon un peu banal. Il mène sa vie d’étudiant sans faire de vagues jusqu’au jour où, en revenant chez lui, il aperçoit une groupe de jeunes martyrisant un chien dans une ruelle, ce chien c’est Beck. Sans le savoir Beck bouleversera la vie de Koyuki et de son maître, Ryuzaki un adolescent extrêmement talentueux à la guitare. Koyuki s’intéressera alors à la musique Rock et ultimement à la guitare. Il fera des pieds et des mains afin d’avoir sa propre guitare et formera un groupe rock avec Ryuzaki au « lead » guitar, Chiba au chant, Taira à la basse et Saku au drum. Ce nouveau groupe rock nommé Beck, se fera connaître dans la scène underground et s’attirera beaucoup d’admirateurs, mais aussi de puissants ennemis! Les 5 jeunes partiront à l’aventure avec leur groupe et ils seront mis à l’épreuve souvent, leur défi sera de faire fi de l’adversité et de continuer à gravir les échelons de la scène rock!

Côté scénario, beaucoup de choses à dire! Tout d’abord, il s’agit d’une manga de type slice of life (ou tranche de vie), donc par définition on est plongé dans le quotidien  des personnages; le rythme de lecture est plus lent que dans d’autres genres de séries. Par contre, l’un des grands avantages est que les personnages vivent une vie assez semblable à la nôtre et cela nous rapproche énormément d’eux, dans leurs souffrances, comme dans leurs moments de gloire! Ce style de manga n’est pas très loin de celui des mangas de sport avec leur philosophie typique: « si tu ne réussis pas au départ, entraînes toi puis recommence », puisque Koyuki devra d’abord se démener pour être au niveau avec les autres musiciens et continuer à progresser. Cette attitude s’applique aussi à tout le groupe qui devront essuyer plusieurs refus et échecs avant de se tailler une place parmi l’élite! La force de ce manga précisément du côté de l’histoire et de la façon de la raconter et le seul bémol que j’ai à ce niveau c’est les paris répétés pris par le groupe qui fait un peu moins original. La fin pourra ne pas plaire à certain, mais je trouve qu’elle est plutôt bien surtout pour ce genre de récit.

Côté graphique, le style de dessin est excellent, mais inégal. Au premier abord, le trait semble un peu grossier et dater de plusieurs années, mais là où le dessin se démarque vraiment, c’est quand les personnages jouent de leurs instruments. Les scènes où le band répète, enregistre ou se produit devant un public, on jurerait que ce sont des plans pris de DVDs de grands groupes! Ce sont des plans tels que l’on voit dans des documentaires et des behind the scene, c’est époustouflant. Sinon, l’auteur réussit bien à garder la cohérence entre les scènes du quotidien, les scènes émouvante et plus comique avec un style typiquement manga.

Scénario : 4.5/5
Originalité : 4.5/5
Dessins : 4.5/5
Qualité générale & présentation : 5/5

Total: 18.5/20

Alexandre« En conclusion, Beck est un manga de qualité exceptionnel. La passion pour la musique de l’auteur, nous fais vibrer et entrer en communion avec les personnages.  Ceux qui sont déjà des fervents de musique remarqueront les nombreuses allusions aux grands de l’industrie comme Flea des Red Hot Chili Peppers (Taira, bassiste de Beck),  Zack de la Rocha (Chiba au chant), Jimmy Hendrix (les studios Electric Ladyland) et autres! Les septiques seront confondus, Beck est un incontournable, un pièce que l’on doit posséder dans sa bibilothèque. »

Alexandre Lachance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s