Lucie et Fred

Vinland Saga

(Note : Vous allez être gâtés ! Nous étions deux à vouloir faire la critique de Vinland Saga, Lucie et Fred, alors on a décidé de faire ça ensemble ! Je, Fred, aurai mon texte en italique pour le reste de cet article, comme ça vous pourrez nous démêler!)   

Enfin, on parle de Vikings!!!   

Mwahaha !  

   

S’il y a bien un sujet dont on traite peu dans les manga, c’est celui-là. Avant de commencer cette lecture, j’ignorais encore souffrir d’un véritable manque concernant tout ce qu’on associe aux peuples nordiques (légendes, culture, brutalité ^_^), mais il me faut reconnaître que c’était le cas! (Ou peut-être était-ce tout ce qui est grand, blond et musclé? Nah….) (Tu te cherches un nouveau chum ? 😛 ) (Alors, si on changeait de sujet?..*_*)  Il existait déjà dans mon coeur, et cela à mon insu, un vide, un coin réservé spécialement à Vinland Saga. De mon bord, je suis fan de tout ce qui touche à la culture germano-scandinave, et le titre se traduirais par « Histoire de l’Amérique », alors j’étais plutôt intrigué, pour avoir moi-même visité le site Viking de l’Anse aux Meadows à Terre-Neuve. Ah ouais, je suis fan de barbe, aussi, et là, je sentais que j’allais être gâté. 😉 J’étais lassée des histoires de filles, des héros au visage copié/collé et des jeunes filles en larmes, il fallait que ça bouge! Et voilà que je trouve réponse à mes prières…  

Un peu sentimental comme approche, peut-être? Pourtant, c’est une vraie découverte!! Après avoir ouvert le premier volume, j’étais enchanté des dessins. L’attention aux détails historiques est là, aussi bien dans les habits et les armes que dans la représentation de la culture. Un gros bonus pour une série qui se donne un titre historique…  

Depuis Kenshin le Vagabond – classique impérissable – j’attendais le manga qui prendrait la relève et trouverait l’équilibre délicat entre références historiques et action. Vinland Saga en est un mélange parfait! Premier bémol, l’histoire est plus basée sur la conquête de l’Angleterre par Svein Forkbeard que sur l’exploration et la colonisation de l’Amérique ; mais bon, j’avoue que le sujet offre beaucoup plus d’opportunités pour de l’action ! De toute façon j’avais déjà à ce moment pardonné cet écart de titre ; j’étais accroché ! On est deux, mec!  

Ancré dans un univers réaliste, toutefois ponctué d’humour, on suit Thorfinn, adolescent féroce et obstiné, à travers ses réminiscences et la réalité terre-à-terre de la guerre déchirant les territoires nordiques au début du 12ème siècle. Anecdote : à l’Anse aux Meadows est né un certain Snorri, fils de Thorfinnr “Karlsefni” Thordarson, le personnage historique sur lequel est basé le protagoniste du manga. J’ai hâte de voir si le manga se rendra jusque là ! À travers son regard avide de vengeance – eh oui, la vengeance! qui toutefois est abordée sans qu’on ait à souffrir du stéréotype – on aborde les coutumes des Vikings, leur art de la guerre et leur quête de la mort glorieuse. On nous présente leurs manières brutales, conséquences d’une ère elle-même brutale, d’une manière plus loufoque que cruelle, ce qui donne de la légèreté à ce récit bien monté et par moments profond que nous présente Makoto Yukimura. J’ai particulièrement apprécié les discutions philosophiquo-théologiques entre un prêtre prisonnier et des guerriers de l’armée d’Askeladd ; l’amour est mentionnée, mais ni le prêtre, ni les guerriers ne saisissent le sens véritable du mot. Comme quoi on trouve matière à réflexion dans les endroits les plus inusités !   

Les personnages ont du chien, les combats sont sanglants et spectaculaires et les graphiques sont convaincants. Ici, pas de fioritures ou de remplissage, l’histoire maintient un rythme dynamique qui nous captive et nous tient constamment dans l’expectative! Je dois avouer que je ne suis pas fan de manga à la base et les voltiges martiales me font un peu décrocher; mon autre expérience en la matière de manga historique est la série Satsuma, et le combat y est plus réaliste, mais reste que la solide trame narrative me ramène rapidement à l’attention ! Quand il y a du combat, je reste à cran, ne sachant pas à quel personnage souhaiter la victoire !!! Tout à fait! Je trouve d’ailleurs que c’est un des points fort de l’histoire: même les personnages antagonistes sont attachants et il est difficile de dire qui a tort ou raison, qui est méchant ou bon… Je ne sais toujours pas si je dois aimer ou haïr Askeladd XD  

En somme, un épique avec une savante dose d’humour et des rebondissements comme on les aime, le tout dans l’univers flamboyant des Vikings! Oh yeah!!!  

Difficile de dire quel est mon personnage préféré ; mieux écrit que bien des romans !  

À ne pas manquer!!
Ah ouais, définitivement ma série #1.

2 thoughts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s