Alain Champagne

Tikal

Joueurs : 2 à 4 joueurs
Durée : 90 minutes
Âge : 12 ans et plus  

   

La cité maya de Tikal vient d’être découverte et vous faites partie d’un groupe d’explorateurs qui tente de fouiller ce lieu vieux de plus de 2000 ans et d’en retrouver ses trésors. Faites attention, car les temples et les trésors que vous découvrirez peuvent facilement passer entre des mains adverses si vous n’êtes pas prudents.  

Règles du jeu
Tikal est un jeu d’exploration et de pose de tuiles. En effet, à chaque tour, le joueur doit piocher une tuile hexagonale et la placer sur le jeu laissant découvrir progressivement le centre cérémoniel de la cité. Le but du jeu est d’obtenir le plus de points de victoire. Ces points se récoltent à trois occasions durant la partie ainsi qu’une dernière fois à la toute fin du jeu. On accumule des points avec les trésors déterrés ainsi qu’avec les niveaux de temples dégagés. L’important, pour les points rapportés grâce aux temples, c’est d’être majoritaire. Il faut donc avoir plus d’explorateurs présents sur la tuile que les adversaires.  

Déroulement d’un tour
Un tour de jeu se déroule en deux phases :
– On pige un hexagone et on le pose sur le plateau de jeu selon certaines règles.
– Ensuite, un joueur dispose de dix points d’action pour faire certaines choses comme mettre en jeu un explorateur, déplacer un explorateur, dégager un niveau de temple, déterrer un trésor, échanger un trésor, installer un camp ou installer un gardien sur un temple.  

Fin de la partie
La partie se termine lorsque la dernière tuile hexagonale est posée. On effectue un dernier tour de décompte des points pour tout le monde et la personne qui a le plus de points gagne la partie.  

Critique du jeu
J’ai reçu ce jeu en cadeau pour ma fête et je me demande sérieusement pourquoi j’ai attendu si longtemps  avant de l’avoir. Ce jeu est tout à fait merveilleux.  

Déjà, avec le thème, le jeu m’accroche énormément. J’avoue avoir un faible pour les Incas, les Mayas, les Aztèques… Donc, cette fouille archéologique dans la plus grande cité maya est un véritable délice pour moi.  

Les règles sont, ma foi, fort simples. Dès que vous savez comment poser une tuile, que vous en connaissez son effet, que vous vous êtes familiarisés avec les actions possibles (une aide de jeu est là pour tout vous résumer) et que vous comprenez comment fonctionne un tour de décompte des points, c’est réglé. Vous savez comment jouer.  

C’est intéressant de diriger un groupe d’explorateurs. On dispose de 18 explorateurs et d’un chef d’expédition pour le jeu. Certains se serviront seulement d’une partie et d’autres de tous. Il y a donc une gestion à faire. C’est grâce à eux que vous réaliserez vos majorités.  

La pose des tuiles hexagonales permet d’ajouter une dose de hasard, mais surtout, elle fait en sorte que le plateau de jeu sera différent à chaque partie. Ça, c’est un autre plus!  

Finalement, Tikal est un excellent jeu. Même s’il a 11 ans déjà, ne vous butez pas sur son âge. Il est le vainqueur de l’année 1999 en ce qui concerne le Spiel des Jahres. N’attendez pas de le recevoir en cadeau de fête, car vous vous priverez d’un plaisir garanti!  

ALAIN CHAMPAGNE

2 thoughts

  1. Je suis d’accord avec toi que c’est un très bon jeu! J’ai hâte de voir Tikal II qui sortira à Essen cette année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s