François St-Onge

Axies & Allies Spring 1942

Éditeur: Avalon hill
Sortie : 2009
Joueurs: 2-5
Durée de jeu : 3-5 h

    

Au printemps 1942, la planète entière est en guerre. C’est dans ce jeu que 5 grandes nations vont combattre pour la victoire. Les forces alliées (États-Unis, le Royaume Unis et l’Union Soviétique) vont se rallier pour combattre contre les forces de l’axe (Japon et Allemagne). Dès le début de la partie, chaque joueur choisit une nation, ce qui forme en quelque sorte une équipe de 2 contre 3. Si, par exemple, vous jouez à 2, une personne contrôlera toutes les forces alliées tandis que l’autre joueur contrôlera toutes les forces de l’axe. Sur cette carte, vous pouvez voir un tableau au bas qui représente les IPC (un peu comme des points ou de l’argent) que chaque nation possède. Par exemple, l’Allemagne débute avec 40. Ces points serviront à acheter de nouvelles unités, effectuer des réparations, etc. Si une nation capture un territoire ennemi, celui-ci gagne le nombre de points que vaut le territoire tandis que le perdant, perd ces points. Il est alors très important de protéger son territoire. Ce que j’aime particulièrement dans ce jeu, c’est que nous devons gérer nos ressources militaires et économiques, mais ce qui me semble le plus important, c’est de former une équipe solide qui sait quoi faire à quel moment, comme créer une attaque contre un ennemi sur 2 fronts différents, apporter des unités à un allié lorsque nécessaire, etc.

Dans ce jeu, un scénario de base est déjà créé et il nous indique où nous devons placer chaque unité. Notre armée se compose d’infanterie, d’artillerie, de blindés, de canons anti-aériens, de complexes industriels, d’avions de combat, de bombardiers et de différents bateaux tels que le porte-avion, le destroyer, transport de troupes, etc. Et oui, il y en a des unités différentes dans ce jeu ! Je crois que cette grande diversité d’unités amène un plus de réalisme face à d’autres jeux de la même catégorie tels que Risk qui se compose de 3 différentes unités. 

 

 Un tour de jeu est constitué de 6 étapes.

1) Achat d’unités
2) Les mouvements d’unités qui vont nous conduire à un combat 
3) Résolution du combat
4) Redéploiement des unités
5) Mise en place des unités achetées à l’étape 1
6) Ajuster nos IPC selon si nous avons gagné ou perdu un territoire

 Pour les débutants, il peut sembler difficile de savoir par où commencer. Par quel côté je vais attaquer ? Suis-je en position de force pour attaquer ? Personnellement, ce sont des questions que je me suis posées lors de ma première partie. Avec le temps, vous apprendrez quelques tactiques et trucs qui s’avéreront fort utiles. Un point fort de ce jeu est que chaque nation que vous pouvez contrôler a un point de vue différent sur la partie. Les Japonais n’auront pas du tout la même tactique d’attaque que les Russes et cela est bien normal. 

 Les combats sont effectués avec des dés à 6 faces. Ces unités sont placées sur le long d’une réglette avec les chiffres de 1 à 4. Par exemple, une unité moins forte comme l’infanterie est placée sur la case 1 tandis qu’un tank est placé sur le chiffre 3. Mais à quoi correspondent ces chiffres ? Et bien lors du jet de dés, l’unité d’infanterie fera une touche à l’ennemi seulement si le dé tombe sur 1. Le tank, quant à lui, fera une touche sur le 3 ,2 ,1  de la surface du dé. Logiquement, plus l’unité coûte cher, plus elle est puissante face à l’opposant. Il est dur de déterminer la durée d’une partie. Elle peut durer 3 heures si une nation prend le dessus, comme elle peut durer 5 heures si les forces sont égales de chaque coté.

Le côté visuel du jeu est vraiment intéressant. Le design de la carte est vraiment sublime et chaque territoire est bien délimité. Les unités sont en plastique et les détails est assez surprenants pour la taille de celles-ci. Cependant, il est très difficile de faire la différence entre le bateau cruiser et le bateau destroyer. D’où l’importance de bien séparer devant nous toutes ses unités avant le début de la partie. Le tableau des IPC en bas de la carte nous évite de devoir toujours échanger de l’argent en papier et cela est fort agréable. Cependant, ce tableau nous donne une carte qui est beaucoup plus petite que les autres éditions de Axis & Allies et cela est selon moi le plus gros défaut du jeu. Vous devriez voir à quel point les unités en Allemagne sont toutes entassées pour ne par déborder sur un autre territoire. C’est pour cela que les vrais fans pourront se procurer l’édition anniversaire qui nous offre une plateau beaucoup plus grand et la chance d’avoir les unités italiennes sous le contrôle de l’axe.   

La partie se termine lorsque les alliées ou l’axe contrôlent 9 des 12 villes qui possèdent un point rouge sur la carte. Ce sont des points stratégiques à protéger. 

 En somme, Axis & Allies Spring 1942 est un excellent jeu de guerre et je le conseille fortement à ceux qui par exemple aimeraient un niveau de complexité plus élevé que Risk. Cela n’enlève rien à Risk puisque que je suis personnellement un fan de ce jeu et j’aime sa simplicité de jeu. 

Note finale : 9/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s