Alex

Titre : Kurogane no Linebarrels
Tome : 01
Dessinateur : Tomohiro Shimoguchi
Auteur : Eiichi Shimizu
Éditeur : Glénat

Type : Seinen – Science fiction

Aimez-vous les gros robots ? Moi, j’avais des doutes sur ce genre d’histoire, mais j’avais entendu parlé de cette série qui serait la meilleur série de mecha, depuis Gundam ! C’est donc avec des sentiments partagés que j’ai entamé la lecture de ce manga.

Scénario

Kurogane no Linnebarrels débute sur des évènements tragiques: l’accident de Koichi sous le regard horrifié de ses amis. L’histoire se transporte ensuite quelques années plus tard, au licée, ou l’on apprend que Koichi a survécu à l’accident et se retrouve avec une force physique formidable et un caractère changé. Cette attitude arrogante détonne un peu par rapport à la tradition des héros manga. Koichi se dit inspiré par la justice alors qu’il a soif de puissance et qu’il en use de façon gratuite. Les personnages secondaires sont également intéressants : Yajima et Risako sont tous deux des amis d’enfance qui protégeaient Koichi lorsqu’il était jeune. Ils se retrouvent délaissés par ce-dernier depuis qu’il est devenu fort et arrogant, ce qui crée des tentions entre les 3. Yajima et Koichi ont une scène particulièrement touchante lorsque Koichi réussit enfin à faire venir Linebarrel.Visuel tome 01

Il s’agit d’un premier tome punché qui se démarque un peu des shonen/seinen traditionnels. L’action et l’émotion sont au rendez-vous et une fin qui promet bien pour la suite. Cette série a le potentiel pour devenir une série classique dans son genre. Reste à savoir comment l’intrigue évoluera avec le mystère entourant ses robots.

Visuel

Ici, il s’agit d’un défi: bien rendre des dessins de robots ayant des tailles impressionnantes et un design plutôt similaire. C’est un défi à moitié relevé. Les robots sont visuellement très réussit et on peut bien mesurer leur ampleur avec l’environnement présent. Le problème c’est que les robots sont très ressemblant et lors d’un combat à plusieurs, c’est facile de s’y perdre, malgré les teintes de gris légèrement différentes.  Il y a quelques cases où les expressions sont moins bien réussies, mais cela est amplement compensé par les scènes de profonde folie/rage/désespoir.

Il y a des pages en couleurs au début comme cela semble être la norme maintenant, et cela ajoute une plus value à ce manga. Également on retrouve entre les chapitres des fiches de personnages/robots avec pleins d’informations.

Pour conclure, on peut dire que ce premier tome est une réussite. On présente bien les personnages, sans négliger de faire démarrer l’histoire rapidement. On ne perd pas trop de temps à tout expliquer et cela ajoute au suspens et aux mystères entourant le robot et le personnage principal. Amateur(e) de Sci-Fi, soyez heureux, vous avez une excellente série en perspective à vous mettre sous la dent SANS personnage emo qui ne fait que pleurer sur son sort … (*tousse* Shinji Ikari *tousse*)

Scénario : 4/5
Originalité & potentiel : 4/5
Dessins : 2.5/5
Qualité générale & présentation : 4.5/5
BONUS ROBOTS : +0.5

Note globale : 16.5/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s