Jean-René Gadoury

Première critique de jeu de rôle. J’ai voulu commencer par quelque chose d’incroyable et époustouflant, mais j’ai finalement opté pour le meilleur remake jamais fais: Pathfinder. Les personnes qui sont venues nous voir à l’imaginaire en ont sûrement entendu parler. Jeu de rôle reprenant le système de donjon dragon 3ième édition, le système fut conçu justement pour les personnes qui après la sortie de la 4ième édition n’ont pas voulu décrocher. Il offre la même liberté que la troisième édition sans les nombreux problèmes liés à celle-ci, ce qui rend ce jeu tout simplement génial.

Les changements:

Bon, commençons par les choses importantes: les classes. Rappelons-nous de la troisième édition, à l’époque, un guerrier endurci en armure de plate complète et armé d’armes magiques qui tentait de combattre une personne habillé dans des vêtements de paysans et se battant à point nu (le moine) n’avait aucune chance de remporter le combat. Dans Pathfinder, toutes les classes ont maintenant des chances équitables. Les ensorceleurs, moines et guerriers ont été mis sur un pied d’égalité rendant le jeu pour les joueurs beaucoup plus intéressant.

Autre changement intéressant: les compétences. Finalement, les compétences qui avait des buts similaires ont été simplifiées. Je me souviendrai toujours des parties où nous devions lancer des dés pour savoir si nous voyions les créatures, un autre lancé pour les entendre et pour les sentir.  Maintenant, un seul jet : Perception. Pourquoi prendre 10 minutes pour savoir si nous repérions la créature alors qu’on peut le faire en 2 et tout de suite sauter sur nos armes prêt au combat! Plusieurs compétences ont été simplifié de cette façons: déplacement silencieux et se cacher dans l’ombre sont devenues discrétion. Cela simplifie le jeu de façon agréable.

Je voudrais aussi attirer l’attention sur un côté plus physique que j’apprécie de ce nouveau jeu de rôle, il n’y a que deux livres principaux. Contrairement à l’habituel 3 livres de bases de donjon dragon, les concepteurs de Pathfinder ont combiné le livre du joueur et le livre du maître dans le même livre. Je trouve cela beaucoup plus pratique pour le maître de jeu qui n’a pas besoin de changer de livre à chaque fois qu’il cherche quelque chose.

Les mauvais points:

Oui, il y en a. Selon moi, il n’y en a pas beaucoup mais je dois quand même en citer un. Principalement, le nouveau système de trésor aléatoire. Il n’y a plus de table pour générer un trésor complètement aléatoirement. Cela donne un peu plus de travail au maître de jeu. En fait, c’est le gros défaut, comparativement à donjon dragon, Pathfinder demande un peu plus de travail. Cependant pour les personnes qui, comme moi, aiment créer des aventures cela ne devrait pas vous arrêter car les avantages sont beaucoup plus grands que les inconvénients.

Le mot de la fin

En résumé, ce remake est tout simplement incroyable. Ma note personnelle: 8.5/10.  J’invite toutes les personnes qui ne veulent pas décrocher de l’édition 3 de donjon dragon à explorer plus en détail ce jeu qui saura vous émerveiller. Ah! J’allais oublier, Pathfinder est compatible avec tous les livres supplémentaires de la troisième édition!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s